Ma première participation au comic con de Montréal

Ma première participation au comic con de Montréal - Sébastien Dun

Je suis, ce que l’on appelle, un geek. Je suis un as de l’informatique, j’aime beaucoup lire les comics, je passe mes soirées sur Netflix, et je collectionne des figurines rares des Avengers. Parfois, j’ai tendance à comparer ma vie avec le scénario d’un film de série B, où le héros, un jeune geek comme moi, est en train de vivre mille aventures avec ses autres copains geeks. La vérité est que je me sens un peu seul. Certes, je suis sur les réseaux sociaux, mais j’ai du mal à tisser des vraies relations avec d’autres personnes. Je ne suis pas une personne asociale, bien au contraire, j’aime aller au contact des autres, mais parfois, je ne sais pas comment communiquer avec eux.

J’allais participer au comic con

Il y a quelques mois, en naviguant sur internet, je suis tombé par hasard sur une publicité pour le comic con de Montréal. J’avais déjà entendu parler de cet événement dans le passé, mais c’était la première fois qu’il allait se tenir dans ma ville. J’ai tout particulièrement été intéressé par le concours de costume. Je ne suis pas un réel cosplayer, mais cet événement était pour moi l’occasion de me faire remarquer, et de plonger dans un monde qui était le mien. J’avais un mois pour me fabriquer un costume qui allait enfin m’apporter la gloire, mais ce n’était pas gagné d’avance. Tous les costumes de mes héros préférés étaient très difficiles à concevoir. Comment allais-je faire pour me fabriquer le costume moulant de Spiderman ? Je n’en avais strictement aucune idée. J’ai bien fait des recherches sur internet, mais aucune des solutions proposées ne me convenait. Je me suis donc tourné vers l’alternative la plus facile. J’ai loué un costume d’astronaute auprès d’un magasin, mais au final, je l’ai rendu avant le comic con.  Je me sentais bête à l’idée de devoir me rendre à un événement de ce genre dans un costume loué.

Un événement que je ne raterais plus jamais

Puis je me suis souvenu que ma voisine de palier était styliste. Nous n’étions pas proches, mais elle me devait un service. L’année dernière, je l’ai conduite à l’hôpital pour des petites taches brunes sur la peau, et depuis elle m’en est très reconnaissante. Je me suis rendu chez elle pour demander des conseils pour mon costume, et elle a fait mieux que me donner des idées. C’est elle qui m’a cousu mon déguisement de Spiderman. Malheureusement, il y a eu de plus beaux costumes que le mien durant le comic con, mais j’ai été parmi les 20 premiers. J’en suis bien fier.