Juste comme ça…

Juste comme ça… - Sébastien Dun

Je viens de voir une annonce pour une formation d'injection d'agent volumisant juvederm, qui se donne pas loin de chez moi. Parfois, je me demande comment les gens qui suivent ce type de cours, font pour se pratiquer. Après tout, la seule manière de savoir si on fait le travail comme il faut, particulièrement dans une situation comme celle-là, c’est bien de le faire directement sur une personne, non ? Alors, qui sont les cobayes ? Les autres étudiants ? Qu’est-ce qui arrive si personne ne veut se faire faire cette procédure, c’est le professeur ? Ou y a-t-il des gens assez courageux pour se porter volontaire pour se coucher sur la table de travail, pendant que des gens qui n’ont aucune idée ce qu’ils font, tentent l’intervention pour la première fois ?

Bon, je sais qu’il y a un moyen d’apprendre, au moins la base, pour savoir quoi faire, sans devoir absolument se pratiquer sur une vraie personne, mais par la suite, il faut quand même s’essayer sur un vrai corps, et non un mannequin de cire ou de plastique. C’est comme ceux qui doivent apprendre à faire des tatouages, éventuellement, il faut que le dessin se fasse sur de la vraie peau, sinon ce n’est pas pareil. J’ai déjà entendu dire que de la pelure d’orange (donc une orange avant de la peler) sert parfois, pour les débutants pendant les leçons de dessin avec l’aiguille mécanique, mais à un moment donné, il faut trouver des personnes pour se pratiquer pour de vrai. À ce moment-là, encore une fois, c’est un risque à prendre, car c’est une procédure permanente, et c’est difficile et coûteux d’effacer l’encre permanente du tatouage.

Si, par contre, on considère les médecins qui doivent faire des chirurgies délicates, ceux-ci ont souvent (si ce n’est pas tout le temps) accès à des cadavres pour faire leur première tentative. Ce genre de situation s’avère être différent, car c’est une procédure qui est liée à la survie d’un individu, ou du moins, à sa santé. Donc, avant d’essayer le tout sur une vraie personne, les chirurgiens ont eu la chance d’explorer le vrai corps avec les vraies parties en place pour connaître le travail comme il faut, avant de risquer de blesser quelqu’un inutilement.

Mais, si on veut se faire gonfler les lèvres, il faut se rappeler que la personne qui le fait, n’a peut-être pas beaucoup de pratique sur un corps véritable. Je n’ai aucune idée de ce qui peut remplacer ça, mais il faut supposer que ça fait probablement partie de la famille des fruits.